Fil d'actualités, informez-vous !
Accueil » Actualités » Casinos Allemagne : 10 millions d’€ envolés à cause d’une faille

Casinos Allemagne : 10 millions d’€ envolés à cause d’une faille

Casinos Allemagne : 10 millions d’€ envolés à cause d’une faille

L’affaire qui suit est peu courante et fort heureusement pour les casinos, qu’ils soient en France ou ailleurs. En effet, il y a de cela un peu moins d’un mois, plusieurs individus ont profité d’une faille logicielle sur les machines à sous de la société Paul Gauselmann pour empocher près de 10 millions d’euros de gains en une seule nuit. En clair, certains casinos en Allemagne ont vu leur banque sautée par des jackpots récurrents !

Une simple combinaison de touches permettait de gagner à tous les coups et certains joueurs étaient donc semble-t-il, au courant de l’existence de cette faille, pourtant identifiée seulement quelques jours plus tôt par le fabricant.

Casinos Allemagne : 10 millions d’€ envolés à cause d’une faille.

100 joueurs allemands se sont partagés 10 millions d’€uros grâce à un bug informatique

Aux quatre coins du pays, des montants importants ont été gagnés et tous l’ont été sur des machines similaires appartenant à la société Paul Gauselmann. Ce spécialiste allemand des machines à sous équipe, il faut dire, plutôt bien les casinos de son pays puisque l’on dénombre pas moins de 100 000 machines à sous de la marque Gauselmann dans les différents établissements de jeux d’Outre-Rhin.

Bien entendu, si tous les gains ont été remportés sur ces machines, c’est tout simplement parce que des petits malins ont réussi à identifier un bug informatique tel qu’une combinaison précise de touches permettait de gagner à tous les coups.

Aussi, il n’y avait aucune raison de se priver et certains joueurs allemands n’ont pas hésité à écumer les casinos d’Allemagne durant cette fameuse nuit afin d’attirer le moins possible l’attention des casinotiers. Une chose est sûre, grâce à ce bug du logiciel des machines de la société Paul Gauselmann, une centaine de joueurs à travers l’Allemagne se sont partagés une rondelette somme de 10 millions d’euros.

Si certains des « heureux joueurs » ont été identifiés, il semble néanmoins qu’ils soient intouchables d’un point de vue juridique étant donné qu’ils n’ont ni installé un quelconque dispositif pour tricher, ni passé outre les conditions d’utilisation des machines à sous. En effet, exploiter un bug informatique, même si cela n’est pas très reluisant, n’est pas un délit et les sommes gagnées appartiennent donc légalement aux joueurs.

Mais les casinos allemands eux, ne l’entendent pas de cette oreille, surtout que certains se sont retrouvés sans liquidité pour payer les joueurs tant les gains ont été importants sur un court laps de temps. Aussi, la plupart des établissements allemands victimes du bug informatique du logiciel ont décidé de demander réparation au fabricant à savoir la société Paul Gauselmann.

Le logiciel de ses machines étant défaillant, la société sera logiquement contrainte de rembourser tous les casinos floués. Néanmoins, la société Paul Gauselmann souhaite qu’une enquête soit menée car elle en est certaine, la faille dans le logiciel de ses machines à sous ne pouvait être décelée même par des génies de l’informatique.

Aussi, alors que le fabricant avait identifié cette faille quelques jours seulement avant que des joueurs ne l’exploitent à fond, sans toutefois avoir le temps de la combler, celui-ci se demande si l’un de ses proches collaborateurs n’aurait pas ébruité volontairement l’existence d’une faille pour pouvoir l’exploiter pour son compte, tout en diluant ses gains dans ceux des autres joueurs ayant profité du bug.

D’ailleurs, une vidéo expliquant comment profiter de la faille logicielle aurait été postée sur Internet pendant quelques heures lors des jours précédents la nuit qui a vu les casinotiers se faire déplumer. A l’heure qu’il est et à la vue des gains empochés, certains joueurs doivent d’ailleurs regretter de ne pas avoir pu profiter des conseils de cette vidéo !

On peut regretter une chose: pourquoi cette aubaine n’est pas tombée sur les casinos en France ? Dommage…, car vu que la justice allemande ne peut pas poursuivre « les gagnants » qui ont profité de cette faille, on peut considérer qu’il en aurait été de même en France !

2 commentaires

  1. Je ne connaissais pas ces machines à sous éditées par la société Paul Gauselmann, il ne doit pas y en avoir dans les casinos en France. En revanche, je connais l’éditeur Novomatic qui est allemand si je ne me trompe pas.

    En tous les cas, bravo à ces 100 joueurs, tant mieux pour eux s’ils ont su exploiter une faille, sans vouloir la chercher en plus ! Pour le casino, c’est sûr qu’il est perdant dans cette histoire.

    Ce qui est bizarre, c’est que l’éditeur des machines à sous n’a pas prévenu les casinos, là, à mon avis, il y a une faute professionnelle, les casinos auraient pu couper les machines à sous pour faire des mises à jour afin d’endiguer cette faille.

    Bref, la société Paul Gauselmann est la seule fautive et à mon avis, doit en toute logique rembourser les casinos impliqués, ce qui me paraît normal. La seule vraie question que l’on doit se poser, c’est d’où vient cette faille : erreur logicielle, mise à jour non effectuée, un technicien de cette société qui a fait défaut, etc.

    En tous les cas, les joueurs ont touché un jackpot, très, mais très facilement sans se faire inculpés ! Il ont fait fort !

  2. Alors là, c’est un coup de maître ! Franchement, étant d’un naturel plutôt « poule mouillée », je n’aurais jamais abusé d’une telle faille si j’en avais été informé par peur de me faire pincer.

    En plus, ma nervosité et ma fébrilité auraient probablement mis en alerte le personnel de surveillance et de sécurité ! 😉 Donc, non, je ne me serais pas amusé à tenter le diable.

    Mais bravo à ceux qui l’ont fait car après tout, il n’y rien d’illégal. En effet, il n’y a aucune manipulation/altération/procédé frauduleux mis en place par les joueurs eux-même.

    La faille préexistait et comme mentionné précédemment, la société Gauselmann est clairement fautive. Enfin, et puisque les logiciels de casino sont supposément sans faille, j’imagine que les joueurs seront exempté de toute procédure pénale.

    En revanche, que la société fabricante indemnise les casinotiers, quoi de plus normal puisque le manque à gagner avoisine les 10 millions d’euros. Une paille quoi 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quel est le résultat de cette opération ? Votre commentaire sera ensuite en attente d'approbation. Patience !

error: Contenu protégé !