Accueil » Actualités » Les casinos Partouche renouent enfin avec la croissance

Les casinos Partouche renouent enfin avec la croissance

Les casinos Partouche renouent enfin avec la croissance

Le 24 janvier 2017, le Conseil de Surveillance du Groupe Partouche était réuni pour examiner les comptes consolidés annuels de l’exercice 2016.

Il a pu constater la poursuite des bonnes tendances enregistrées ces derniers mois et ce, tant en matière de croissance que de rentabilité. Le recentrage de l’activité du Groupe Partouche vers le jeu et les investissements consentis dans plusieurs casinos Partouche ont donc porté leurs fruits.

Le Groupe Partouche poursuit ses stratégies qui ont dopé sa croissance en 2016

Comme souvent, les chiffres étaient très attendus et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils n’ont pas déçu ! Eh oui, en 2016, les résultats financiers du Groupe Partouche sont excellents, au point que l’on pourrait oublier qu’un plan de sauvegarde a été validé il y a un peu plus de 2 ans.

Avec un chiffre d’affaires de 405,2 millions d’euros lors de l’exercice 2016, l’entreprise enregistre une hausse de l’activité de 2% à périmètre constant par rapport à 2015.

Il faut dire que la fréquentation des casinos Partouche a augmenté sur la même période de 1,2%, le panier moyen de 1,9% alors que la croissance du Produit Brut des Jeux observée en 2015 s’est poursuivie (+1,5% pour les machines à sous, + 11,2% pour les jeux de table).

Pour autant, cette croissance des résultats du groupe se devait d’être validée par une amélioration des marges de l’entreprise et c’est le cas. L’augmentation du chiffre d’affaires s’accompagne d’une amélioration du résultat opérationnel de 22% pour atteindre les 7,5 millions d’euros et d’une hausse de l’EBITDA de 5 millions d’euros.

Le bénéfice net est quant à lui doublé puisque s’il était de 9,3 millions d’euros en 2015, il atteint désormais 18,6 millions d’euros.

Les casinos Partouche renouent enfin avec la croissance.

Après avoir souffert de la baisse d’activité touchant le secteur, les casinos Partouche ont donc su relever la tête et ce, grâce au suivi d’une stratégie qui a donc porté ses fruits.

Dans un premier, le groupe Partouche a ainsi misé sur la cession de certains actifs avant de consentir, dans un second temps, des investissements visant à rendre meilleure l’attractivité de tout ou partie de ses casinos Partouche. Cette stratégie, qui a permis au groupe de se recentrer vers les jeux de casino plutôt que de poursuivre son déploiement vers l’hôtellerie, était donc la bonne.

En 2016, la restructuration du pôle de Vichy, en est d’ailleurs l’illustration parfaite puisque le Casino du Grand Café, caractérisée par son importante offre de jeux et sa plus grande surface dédiée aux joueurs, a su capter l’ancienne clientèle du Casino des 4 Chemins et attirer une nouvelle clientèle.

De même, le déménagement du Casino Partouche de Juan les Pins vers le centre-ville a permis de réaliser d’importantes économies. De manière très globale, les différents réaménagements réalisés dans les casinos Partouche ont rencontré le succès et lorsqu’ils n’ont pas dopé l’activité, ils ont permis de mettre un terme à une tendance à la baisse.

Aussi, au cours des années à venir, des actions similaires devraient se multiplier dans les casinos Partouche puisque le groupe n’a aucun intérêt à modifier une stratégie qui semble gagnante.

De ce fait, en plus de tirer profit du programme de fidélité Partouche Players Plus qui propose un jeu réservé aux clients les plus fidèles depuis la mise à jour qu’il a connu en novembre 2016, certains casinos Partouche vont vraiment évoluer.

Par exemple, le Casino Palm Beach de Cannes va déménager pour s’installer dans le célèbre hôtel 3.14. Ce transfert, prévu avant le Festival de Cannes 2017 devrait permettre au casinotier d’optimiser ses recettes durant l’événement.

Plus à l’ouest mais toujours sur la côte méditerranéenne, le Casino de plein-air de la Ciotat ouvrira ses portes au début de l’été 2017. Concept original développé dans aucun autre des casinos Partouche, le jeu en extérieur devrait offrir une nouvelle expérience inédite, mais surtout réconcilier certains fumeurs avec les machines à sous.

Un peu partout en France, d’autres casinos Partouche profiteront de nouveaux aménagements pour s’offrir un second souffle comme à Aix en Provence, à Royat, à Dieppe, à Saint Amand les Eaux ou encore à La Roche Posay.

De nouveaux casinos Partouche sortiront également de terre comme à Pornic (Loire-Atlantique) où l’exploitation pourrait débuter en 2018. Autant dire que le Groupe Partouche entend bien tout mettre en œuvre pour surfer sur la croissance de ses activités en 2017.

4 commentaires

  1. Malgré la crise, voilà que les casinos Partouche renouent avec la croissance, pour avoir su développer de nouvelles stratégies leur permettant de booster leurs activités.

    Il est vrai que la clientèle est en baisse dans les casinos. Mais en sachant innover et trouver de nouveaux attraits, la clientèle revient toujours, et c’est ce qu’a fait le Groupe Partouche.

    La clientèle est constamment à la recherche de nouveaux jeux qu’elle croit à tord ou à raison être rémunérateur.

    Donc en innovant dans ce sens, il y a de fortes chances que ça marche !

    Le fait de céder certains de ses actifs a aussi permis au Groupe Partouche de booster son chiffre d’affaire.

    Toutes ces stratégies mises ensemble ont été payantes car la santé financière du groupe est assez bonne quand on regarde les chiffres.

  2. Voilà que les Casinos Partouche ont su mettre en place des stratégies pour sortir la tête de l’eau, là où d’autres restent à se lamenter du fait de la crise et des mesures prises par les autorités qui ont vu certains clients s’éloigner des casinos, ce qui a eu pour conséquence directe, la baisse du chiffre d’affaires des casinos.

    En toutes choses, il faut savoir trouver les moyens et renverser la situation en sa faveur. Car lorsqu’une porte se ferme, c’est qu’une autre s’est ouverte. Le tout, c’est de trouver la bonne stratégie et se tirer d’affaire car tout ne peut pas se s’écrouler en même temps.

    Les Casinos Partouche ont compris que pour faire rentrer de l’argent dans ses caisses, il fallait céder certaines actions en plus des stratégies de relèvement mises en place.

    C’est cela la véritable capacité de résilience. Savoir compter sur ses propres forces pour se tirer d’affaire !

  3. Finalement Partouche se porte plutôt bien.

    Cette stratégie commerciale visant à améliorer le confort des joueurs a payé !

    Il faut avouer que certains casinos du groupe ont vraiment besoin d’un « ravalement de façade » comme on dit !

    Il est vrai que certains casinos sont assez expatriés et qu’un changement de lieu a dû être plus que bénéfique.

    Avec l’ouverture dernièrement du casino de La Ciotat, je pense que le chiffre d’affaires a dû être bien boosté.

    Il faut parfois savoir injecter de l’argent dans les caisses pour voir celles-ci se renflouer !

  4. Il faut dire que les Casinos Partouche connaissent une croissance en hausse grâce à une stratégie de marketing et de publicité assez poussée pour attirer ou faire venir le plus de joueurs dans leurs établissements.

    Régulièrement, des annonces et des messages publicitaires des Casinos Partouche sont diffusés à la radio et dans toutes sortes de médias pour attirer les amateurs joueurs de casino et les appâter en leur faisant miroiter des gains extraordinaires.

    Tout le monde sait bien que le grand gagnant dans un établissement de jeux en dur, c’est le casino, alors oui, les Casinos Partouche peuvent se réjouir de renouer avec la croissance et le plus important pour un établissement de jeux en dur, est de se préoccuper avant tout de son chiffre d’affaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quel est le résultat de cette opération ? Votre commentaire sera ensuite en attente d'approbation. Patience !