Casinos en France, 1er pays européen en nombre

Casinos en France, 1er pays européen en nombre

A l’heure où il est possible de dénombrer plus de 200 casinos en France, force est de constater qu’il s’agit là du pays européen qui concentre le plus d’établissements de jeux.

Si, pour certains, cet élément est simplement anecdotique, il est pour d’autres la preuve que les casinos font partie intégrante du patrimoine français. Un patrimoine qui pourrait d’ailleurs être mieux valorisé…

Depuis 1991, un boom des implantations des casinos en France est constaté : +53%

Alors que Winston Churchill, Premier Ministre du Royaume-Uni durant la Seconde Guerre Mondiale, a reconnu que la qualité de vie était supérieure en France, ses arguments reposaient sur la production de vins fameux et de fromages goûteux, la beauté des châteaux mais aussi la présence de nombreux casinos en France.

Eh oui, cela peut surprendre mais selon l’un des plus grands hommes de l’Histoire, les casinos sont un élément important du patrimoine français. Il faut admettre qu’avec un peu plus de 200 casinos en France si l’on en croit les statistiques du Service Central des Courses et Jeux (SCCJ), le pays est le leader européen en matière d’implantation d’établissement de jeux et ce, sans véritable concurrence.

Les données relatives aux établissements de jeux à l’échelle européenne sont d’ailleurs là pour le confirmer puisqu’il est possible de décompter 529 casinos en Europe. Cela signifie donc que les casinos en France représentent à eux seuls près de 40% du parc actuellement accessible.

La France, 1er pays européen en nombre de casinos implantés.

Le rôle joué par la France dans l’industrie des jeux d’argent et de hasard en dur est important au point que la paternité des casinos est même souvent attribuée à la France.

Il faut dire que l’implantation des casinos en France dans des villes thermales et balnéaires est une idée développée par les élus français avant d’être étendue aux pays voisins. Alors oui, la France peut être baptisée « le pays des casinos ».

En 2016, implanté à Enghien-les-Bains, ce casino est toujours le plus important de France. Seul établissement basé en région Ile de France et propriété du Groupe Barrière, il propose 500 machines à sous et son Produit Brut des Jeux atteint les 160 millions d’euros.

Preuve que le marché des casinos en France est très hétérogène, il devance le Pasino d’Aix en Provence du Groupe Partouche dont le PBJ est estimé à 45 millions d’euros, soit près de 4 fois moins que celui de l’établissement du Val d’Oise.

Mieux encore en matière d’hétérogénéité, le plus petit des casinos français, celui de Vernet-les-Bains, dans les Pyrénées Orientales, n’enregistre qu’un très faible PBJ de 184 000 €. Il n’a d’ailleurs pas tenu puisqu’il est désormais en liquidation.

Bref, cette grande variété des casinos en France s’explique assurément par le boom des implantations depuis 1991. Entre cette année-là et aujourd’hui, le nombre de casinos en France a bondi de 53% ce qui a totalement modifié ce que l’on peut appeler la « géographie ludique ».

Pour autant, c’est là aussi une réelle hétérogénéité des implantations de casinos en France qui est à constater.

Dans les départements proches du littoral – en particulier sur la Méditerranée comme celui de la Ciotat – les établissements de jeux ont poussé tels des champignons. Les Alpes Maritimes en accueillent ainsi 11, un record.

Les Pyrénées Orientales se contentent de 8 établissements de jeux alors que Var et Hérault abritent 7 casinos. La Seine Maritime, connue pour accueillir la riche clientèle francilienne sur ses plages durant les vacances, abrite quant à elle 9 casinos.

A l’inverse, dans une trentaine de départements, l’offre est absente et les joueurs doivent parcourir une centaine de kilomètres pour s’adonner à leur passion pour les jeux de table ou les machines à sous.

Cette croissance du nombre de casinos en France, alors même que le contexte économique était peu favorable, semble indiquer que les grands groupes de casinotiers ont su trouvé les bons leviers pour leur business.

Chez le Groupe JOA, propriétaire du Casino de Toulon, le pari a été fait de développer des casinos « nouvelle génération » pour attirer une clientèle plus jeune. Des jeux innovants (machines à sous géantes) couplés à une offre de divertissement ont permis au groupe catalan de booster son activité.

Chez les Groupes Partouche et Tranchant, l’innovation comme les jeux en réalité virtuelle, est aussi au cœur de la stratégie de développement et le réaménagement de plusieurs établissements afin d’apporter modernité ou même de porter un nouveau concept a le vent en poupe.

Enfin, chez Barrière, l’accélérateur est mis sur l’international et le développement de l’activité d’hôtellerie haut de gamme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quel est le résultat de cette opération ? Votre commentaire sera ensuite en attente d'approbation. Patience !