Accueil » Actualités » Le poker en ligne en Australie est désormais interdit

Le poker en ligne en Australie est désormais interdit

Le poker en ligne en Australie est désormais interdit

Alors que le gouvernement australien souhaitait initialement instaurer une nouvelle loi sur les jeux d’argent en ligne visant à combler un vide juridique sur les paris sportifs, le Sénat a, au début du mois d’août, validé de nombreux amendements à l’Interactive Gambling Amendment Bill.

Or, les conséquences pour les joueurs sont catastrophiques puisque ces modifications ont finalement abouti à l’interdiction pure et simple du poker en ligne en Australie. Une issue très critiquée et qui ne fait bien entendu pas que des heureux

Le poker en ligne en Australie est désormais interdit.

Le Sénat privilégie la prohibition du poker en ligne en Australie à une régulation

Parce qu’un important vide juridique entourait l’activité des opérateurs de paris sportifs et de poker en ligne, le ministre australien des Affaires Sociales, Alan Tudge, a soumis en novembre 2016 un projet de loi visant à remédier à ce problème.

Seulement voilà, par un effet domino, l’Interactive Gambling Amendment Bill interdit tout bonnement le poker en ligne en Australie alors même que la communauté de joueurs y est extrêmement importante.

Aussi, alors que le Sénat australien devait approuver ou non ce texte en ce début du mois, beaucoup d’observateurs s’attendaient à ce que certains revoient leur position de sorte à ce que le poker en ligne en Australie ait un avenir.

Il n’en a finalement rien été puisque le Sénat a validé le texte faisant fi de toutes les propositions faites par les partisans d’une régulation du poker en ligne en Australie.

En effet, au cours des semaines précédant le vote de la loi, l’Australian Online Poker Alliance (AOPA) ainsi que le sénateur David Leyonhjelm ont tout fait pour changer la donne et faire en sorte que la prohibition du poker en ligne en Australie se transforme en une régulation du secteur.

Ils sont même allés jusqu’à engager des experts pour justifier le bien-fondé de leurs démarches et de leur combat.

Plus généralement, c’est toute la communauté du poker en ligne en Australie qui a fait front commun et de nombreuses suggestions ont été soumises pour sauver le jeu… mais aucune n’a réellement été entendue.

Les sénateurs ont préféré se ranger derrière quelques déclarations de l’Armée du Salut locale qui a dressé un portrait sans concession des joueurs de poker en ligne en Australie tout en insistant largement sur la simplicité d’intégrer cette communauté via Internet.

La crainte de l’avènement d’un marché noir du poker en ligne en Australie ?

Quelques heures après l’approbation de l’Interactive Gambling Amendment Bill qui vient donc interdire le poker en ligne en Australie, de nombreux détracteurs ont fait entendre leurs voix.

Tous sont unanimes pour dire que l’avènement d’un marché noir du poker en ligne en Australie était redouté. Or, une telle situation pourrait avoir des conséquences désastreuses.

Le Docteur Gainsbury a déjà émis son avis sur cette question et il estime que la prohibition du poker en ligne en Australie va exposer les joueurs à des « sites qui ne protègent pas le consommateur », mais aussi à « des tricheurs » prêts à toutes les manipulations pour leur soutirer de l’argent.

Oliver Gill, un très célèbre joueur de poker en ligne en Australie, rejoint le Docteur Gainsbury dans son analyse.

Selon lui, la disparition d’une offre légale de poker en ligne en Australie va nécessairement conduire à l’apparition d’un marché noir où des opérateurs peu scrupuleux n’hésiteront pas à fermer leurs salles à tout moment pour partir avec l’argent des joueurs.

D’autres, comme Joseph Del Duca, membre de l’AOPA ayant activement fait valoir son opposition au projet de loi, se projette déjà dans l’avenir et encourage les joueurs à « ne pas déposer les armes ».

Selon lui, « il ne faut pas perdre espoir » et « poursuivre la campagne pour un jeu légal et sécurisé ».

Eh oui, pendant que la loi approuvée par le Sénat début août prive plus de 200 000 Australiens de jouer au poker en ligne, Joseph Del Duca a tenu à rappeler que la régulation du poker en ligne en Australie aurait permis de renforcer la sécurité du secteur, de ne pas priver les joueurs de leur liberté de se divertir et ce, tout en procurant des revenus à l’Etat.

En attendant qu’une nouvelle loi ré-autorise le poker en ligne en Australie, il y a de fortes chances que les joueurs se dotent de VPN afin de pouvoir continuer à pratiquer leur jeu de cartes favori dans les meilleures rooms de la planète, notamment PokerStars.

A noter aussi que certains casinos en ligne de la marque britannique Microgaming, notamment Royal Vegas et les 11 autres de la société Fortune Affiliates, ont également déserté le marché australien depuis le 15 septembre. Possible que d’autres suivent…

3 commentaires

  1. C’est à mon sens peine perdue pour les autorités australiennes…

    Interdire le poker en ligne en Australie, c’est priver les amateurs de ce jeu de s’adonner à leur passion, ce qui va à l’encontre des libertés individuelles à mon avis.

    Les amoureux australiens du poker trouveront à coup sûr les moyens pour assouvir leur passion.

    Le poker se déroule en ligne et plusieurs moyens de contourner cette mesure existent, même si ces moyens sont illégaux. Je veux parler de l’utilisation des VPN.

    C’est sûr que les VPN seront utilisés à cette fin à mon avis. Encore faut-il que les grands sites de poker, PokerStars notamment, acceptent les joueurs de poker australiens qui utiliseront des VPN. Pas si sûr que ce sera le cas…

    Bref, au lieu de favoriser de manière indirecte l’utilisation des VPN derrière lesquels les joueurs de poker australiens vont se « cacher » pour jouer, pourquoi ne pas créer les conditions idoines pour le déroulement de ce jeu en ligne dont l’Australie compte plus de 200 000 membres ?

    Les autorités Australiennes devaient revoir leur copie par rapport à cette loi à mon avis…

    • Je te rejoins !

      En France, on est bien placé pour savoir que l’interdiction n’empêche en rien de jouer !

      Simplement la loi ne nous protège plus et c’est là que la bat blesse !

      Ces pauvres Australiens vont bien-sûr user de techniques pour jouer quand même ! 200 000 joueurs de poker, whaouuu !

      Au vu du nombre de tournois de poker organisés en Australie, c’est quand même un comble cette loi !

      A mon avis, les lois devraient vite être revues ! Je l’espère ! Vive le VPN en tout cas !

  2. Je trouve que les autorités australiennes ne sont pas très aux courant des pratiques des joueurs de poker !

    Ainsi, par la prohibition du poker en ligne, non seulement l’Australie ne protège pas les citoyens, mais ç’est aussi la porte ouverte à l’addiction des joueurs australiens puisque aucune régulation en leur faveur.

    Cette loi n’empêchera évidement pas les joueurs de s’adonner à leur plaisir, mais ils ne pourront en aucun cas être protégés.

    Bref, les politiques australiens devraient revoir leur copie. En plus, l’Australie perd des rentrées fiscales…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quel est le résultat de cette opération ? Votre commentaire sera ensuite en attente d'approbation. Patience !

error: Contenu protégé !