Accueil » Actualités » Casinos de France, le syndicat exprime ses fortes inquiétudes

Casinos de France, le syndicat exprime ses fortes inquiétudes

Casinos de France, le syndicat exprime ses fortes inquiétudes

C’est dans le courant du mois de mars que le Syndicat Casinos de France a tenu son congrès annuel à l’Hôtel de Ville du Touquet.

En présence de nombreux directeurs d’établissements de jeux, son Président a tenu à tirer la sonnette d’alarme quant à la situation actuelle de nombreux casinos. Il a aussi invité l’Etat à prendre ses responsabilités pour venir en aide à ceux qui constituent de grands contributeurs à l’économie locale.

Casinos de France, le syndicat exprime ses fortes inquiétudes.

Casinos de France déplore l’existence de contraintes multiples

A l’occasion du congrès annuel du syndicat qui s’est tenu dans le Pas-de-Calais, le Président de Casinos de France, Jean-François Cot, a tenu à mettre en lumière diverses décisions qui ont rendu la situation des établissements de jeux difficile, et même très précaire pour certains d’entre eux.

L’interdiction de fumer a ainsi été un premier coup porté aux casinos qui ont vu une partie de leurs clients se détourner des salles de jeux et privilégier d’autres loisirs.

Les casinos de France ont également souffert du développement de l’offre de jeux d’argent en ligne consécutif à la régulation de ce secteur en 2010 ainsi que de la concurrence acerbe de la Française des Jeux qui, rappelons-le, est étroitement liée à l’Etat.

Par ailleurs, la crise est passée par là et le budget consacré par les ménages français aux loisirs a diminué. Enfin, impossible de ne pas évoquer la pression fiscale qui a augmenté avec la hausse de la CSG

Malgré cela et contrairement à ce qu’avait prédit le Président de Betflix en 2008, les casinos ne sont pas morts. Toutefois, pour s’assurer un avenir, ils ont dû constamment adapter leur offre afin de séduire de nouveaux clients ce qui a nécessité de gros investissements.

Leur avenir passera d’ailleurs probablement par la poursuite des investissements mais avec quel argent, telle est aujourd’hui la problématique qu’a posée le président de Casinos de France.

De nombreux casinos en France en difficulté

Si les membres de Casinos de France constatent un léger mieux depuis 2015, personne n’ose évoquer un réel renouveau, les 25 % de baisse du produit brut des jeux qu’ont connu les casinos entre 2008 et 2015 étant encore trop récents.

Mais ce n’est pas tout, ce regain d’activité ne concerne que la moitié des établissements, les autres voyant leurs bénéfices se stabiliser ou baisser

Ainsi, en 2017, ce ne sont pas moins de 83 établissements membres de Casinos de France qui ont vu leur chiffre d’affaires régresser alors qu’une trentaine d’entre eux vont se retrouver en grande difficulté cette année 2018.

Dans l’impossibilité d’investir massivement comme les casinos de la Côte d’Azur, il va effectivement s’avérer difficile de relancer l’activité pour ces casinos…

Il est donc important pour le Syndicat Casinos de France que tous agissent de concert pour retrouver une situation financière plus sereine.

Il ne faut pas oublier que les casinos en France font vivre 15 000 collaborateurs et sont des acteurs économiques importants dans les 200 communes dans lesquelles ils sont installés.

Les casinos de France : un rôle clé dans l’économie locale

L’apport des établissements de jeux est en effet indéniable pour les stations balnéaires et thermales dans lesquelles ils sont implantés.

Leur autorisation de jeux leur permet certes de proposer une offre de jeux d’argent à leurs clients mais elle en fait aussi des maillons essentiels au développement de leur commune.

Les casinos de France sont ainsi des atouts indéniables pour attirer des touristes dans les villes qui en hébergent un. De plus, ils proposent aux touristes comme aux locaux un ensemble d’animations diverses et participent à l’ouverture culturelle dans la région.

Les dirigeants de Casinos de France entendent donc faire reconnaître cet aspect de leur activité qui ne trouve pas d’équivalent chez la concurrence.

Selon eux, tous les acteurs du secteur doivent être logés à la même enseigne, ce qui signifie que tous doivent être confrontés aux mêmes contraintes et détenir les mêmes responsabilités. Il en va d’une réelle équité entre les opérateurs.

Pour le Syndicat Casinos de France, des changements doivent intervenir rapidement d’une part parce que la situation des établissements de jeux terrestres l’impose et d’autre part parce que de grandes manœuvres semblent prévues pour bientôt.

La probable privatisation de la Française des Jeux ou l’autorisation des jeux de casinos en ligne en 2018 pourraient effectivement rebattre totalement les cartes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quel est le résultat de cette opération ? Votre commentaire sera ensuite en attente d'approbation (sous 1h à 24 heures). Patience donc !

fr French
X