Accueil » Actualités » Microgaming et Endorphina accusés de sexisme lors du salon Ice Totally 2018

Microgaming et Endorphina accusés de sexisme lors du salon Ice Totally 2018

Microgaming et Endorphina accusés de sexisme lors du salon Ice Totally Gaming 2018

Lors du salon Ice Totally Gaming 2018 dédié à l’industrie des jeux d’argent qui s’est déroulé à Londres entre le 6 et le 8 Février 2018, Microgaming et Endorphina ont été accusés de sexisme dans un article signé par des journalistes du « The Guardian », quotidien anglais renommé au Royaume-Uni.

Quant à la Gambling Commission britannique, elle a insisté sur le fait qu’elle n’assisterait plus aux événements organisés par la société Clarion Events, initiatrice des salons Ice Totally Gaming tant que le sexisme sera en vigueur.

Ice Totally Gaming 2018.

Oui, les salons dédiés aux jeux d’argent se doivent de respecter les femmes

A ceux (et celles ?) qui penseront que l’accusation du The Guardian n’est que polémique, nous répondrons que l’industrie des jeux d’argent se crée lors de ces événements une « sale image ».

Déjà que cette industrie est fortement décriée pour d’autres motifs, notamment pour certains développeurs et sites de jeux de blanchiment d’argent, on pense en particulier à l’éditeur Sheriff Gaming impliqué dans une affaire de drogue à grande échelle en 2014, il serait certainement temps désormais pour les éditeurs de jeux de ré-axer leurs stratégies de marketing.

Imposer à des femmes des tenues trop sexy pour attirer des clients et/ou des visiteurs sur des stands, c’est considérer les femmes, en l’occurrence ces hôtesses, comme des objets de marketing, ce qui au 21ème siècle est révoltant.

Endorphina mérite-t-il l’accusation d’éditeur de jeux sexiste ?

Il est à souligner que l’éditeur de jeux Endorphina, depuis 2016, accentue ses créations vers des machines à sous plutôt sexistes. Lors du lancement en Février 2016 de la slot en ligne Twerk, sa stratégie pendant les salons du gaming était tout simplement d’allumer les visiteurs par des shows sexistes.

En aparté, nous insistons de surcroît que cette machine à sous n’a aucun intérêt sauf pour les hommes détraqués sexuellement… En effet, les symboles de cette machine à sous ne représentent que des paires de fesses de femmes… Endorphina manque-t-il de créativité ? A priori oui…

Aussi, lors du salon Ice Totally Gaming de Février 2018 qui est d’une envergure internationale, Endorphina en remet une couche avec le lancement de sa toute dernière machine à sous nommée Taboo. Bon, que dire, le thème de celle-ci est le sadomasochisme…

Vraiment, il est évident que le développeur Endorphina n’arrive pas à se démarquer de la concurrence en termes d’innovations. Pour notre part, nous pensons que ces 2 machines à sous sont les pires navets de l’industrie du jeu en ligne.

De plus, appâter les visiteurs lors du salon Ice Totally Gaming par des sessions de pole dance, effectuées par des jeunes femmes, laisse à penser que l’éditeur de jeux Endorphina ne peut se démarquer de ses concurrents que par de la provocation démesurée en utilisant les femmes comme « objets ».

Ce show sexiste d’Endorphina pour sa machine à sous Taboo n’a fait qu’engendrer le non respect des hommes face à ces hôtesses. Paroles déplacées et incisives, attouchements, bref, non respect de ces femmes payées 100 € par jour pour leur démonstration de Pole Dance.

En clair, Endorphina est lamentable pour notre part et cela doit se savoir, d’où cet article.

Et Microgaming, que lui reproche-t-on lors du salon Ice Totally Gaming 2018 ?

Quant à Microgaming dont la renommée n’est plus à démontrer au niveau de ses machines à sous innovantes, quelle mouche l’a piqué pour qu’il tombe lui aussi dans le show sexiste ? C’est tout simplement le lancement de sa dernière machine à sous nommée Playboy Gold.

Une ribambelle d’hôtesses en tenue légère et moulante étaient présentes pour attirer les visiteurs. Bon, il y a sexisme certes, mais selon nous, pas aussi provocateur que l’éditeur de jeux Endorphina.

Et puis il faut souligner que cette escapade de Microgaming dans le monde des machines à sous sexistes n’est qu’une aventure pour cette société britannique qui n’a pas besoin de reconnaissance contrairement au développeur Endorphina.

Rien n’empêche que désormais, les éditeurs de jeux feront certainement attention à leurs créations faute de quoi, le salon annuel Ice Totally Gaming risquerait une dégradation de son image

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quel est le résultat de cette opération ? Votre commentaire sera ensuite en attente d'approbation (sous 1h à 24 heures). Patience donc !

fr French
X