Accueil » Actualités » Casinos français : le jeu du Sic Bo fait un flop

Casinos français : le jeu du Sic Bo fait un flop

Casinos français : le jeu du Sic Bo fait un flop

A l’occasion du Nouvel An chinois, deux casinos français, le Casino Barrière d’Enghien-les-Bains et le Casino Partouche de Forges-les-Eaux, ont lancé le jeu du Sic Bo, aussi appelé Tai Sai, un jeu de dés fortement apprécié dans les casinos de Macao (voir la vidéo) où la clientèle chinoise abonde en masse depuis 6 ans.

A noter toutefois que les casinos de Macao (Macau) risquent de baisser fortement dans les années à venir avec l’idée de Vladimir Poutine de créer des établissements de jeux en Crimée

Bref, avec le lancement de jeu, sous forme d’une phase de test, les deux casinos terrestres cités ci-dessus espéraient séduire la clientèle chinoise installée en France puisque les Asiatiques sont très férus de ce jeu en Asie.

Mais le jeu du Sic Bo a fait un flop retentissant. Alors que les casinos français sont frappés de plein fouet par la crise économique depuis maintenant près de 6 ans, ces derniers avaient demandé à l’Etat la possibilité de proposer des nouveaux jeux.

Quand les casinos français confondent la clientèle chinoise de Macao et celle de France

Si le jeu de la bataille ou de la roulette électronique (voir la vidéo) ont fait leur entrée dans les casinos français depuis, deux établissements à savoir le Casino Barrière d’Enghien-les-Bains et le Casino Partouche de Forges-les-Eaux, ont depuis le début de l’année 2014 eu le privilège de proposer le jeu du Sic Bo pour le tester.

Aussi, en proposant le jeu du Sic Bo, les deux établissements de jeux précédemment cités espéraient séduire la clientèle chinoise française, et compenser ainsi, en attirant ces « gros joueurs », la baisse d’activité liée au contexte économique.

Le 31 Janvier dernier, jour du Nouvel An Chinois, le Casino d’Enghien-les-Bains inaugurait ainsi en grandes pompes sa table du jeu de Sic Bo. Durant les jours précédents, le casino s’était efforcé de communiquer autour de cet évènement en apposant des affiches en mandarin dans les principaux quartiers de Paris où vit la population chinoise.

Au casino de Forges-les-Eaux, on avait aussi misé sur le Nouvel An Chinois pour lancer la table de Sic Bo ainsi que sur une vraie politique de fidélisation de la clientèle chinoise.

Pourtant, après quelques semaines de présence, les deux tables de Sic Bo sont désespérément vides, les joueurs français ne s’intéressant pas du tout à ce jeu de dés et lui préférant très nettement le poker ou bien les machines à sous.

Mais la clientèle chinoise n’a pas plus accroché au Tai Sai puisqu’elle a préféré rester assise aux tables de blackjack.

En phase de test jusqu’à la fin du mois de Juillet, le Sic Bo n’a donc pas du tout convaincu et c’est en substance ce que doivent contenir les rapports rendus par le casino Barrière d’Enghien-les-Bains et le casino Partouche de Forges-les-Eaux mensuellement à la police des jeux.

Des remarques quant aux réactions des joueurs et des pistes quant aux améliorations à apporter doivent également être rendues mais le flop du Sic Bo est tel qu’il doit être difficile pour les deux casinotiers qui l’ont proposé, d’identifier des améliorations qui pourraient changer la donne.

Christophe Glachant, responsable de la salle de jeux du casino de Forges-les-Eaux, a à ce sujet signalé que le lanceur automatique de dés avait peut-être nui, la clientèle chinoise n’apportant pas son entière confiance à cet automatisme.

Toutefois, à moins que le jeu du Sic Bo devienne incontournable au mois de Juillet, il y a fort à parier que l’idée de l’autoriser en France sera tout bonnement abandonnée après le flop connu à Enghien-les-Bains et Forges-les-Eaux.

Pour un spécialiste, les casinotiers ont payé là une mauvaise lecture du marketing chinois en France en comparant la clientèle chinoise fortunée des casinos de Macao à celle de la clientèle chinoise des casinos français constituée majoritairement de jeunes nés en France, et n’ayant donc jamais entendu parler du Sic Bo ! Un comble !

Bref, le jeu du Sic Bo en France a fait un gros flop et celui-ci est dû simplement à des erreurs d’analyses… Cet expert de l’univers des jeux d’argent ouvre en conclusion une piste de nouveau jeu à proposer pour plaire à la clientèle asiatique : le Majong. Les casinos britanniques ont d’ailleurs testé et approuver ce titre après qu’il ait connu un franc succès.

5 commentaires

  1. Je pense qu’intégrer le jeu du Sic Bo dans un casino peut s’avérer être une nouvelle source de revenus pour l’établissement de jeux et attirer une clientèle qui jusque là, n’était pas portée sur ce genre de jeux de table.

    Hormis les joueurs chinois qui connaissent très bien le jeu du Sic Bo puisque dans les casinos de Macao, ce jeu fait vraiment fureur, le fait d’implanter ce jeu dans les casinos français peut permettre aux joueurs français de tenter leurs chance sur un jeu auxquel ils ne sont pas habitués.

    Pour l’instant, le jeu du Sic Bo dans les casinos en France n’est pas encore un jeu auquel la plupart des joueurs ont envie de dépenser de l’argent, mais je pense qu’à l’avenir, cela pourrait changer.

    A mon avis, c’est une bonne idée de la part de certains casinos français d’essayer une nouvelle façon de distraire la clientèle !

  2. Le Sic Bo ? Alors là, je n’en avais jamais entendu parler !

    Au regard de la vidéo et de l’article, je n’ai vraiment pas envie de m’y tenter !

    Il faut dire que mis à part la roulette, je suis plus enclin aux machines à sous mais les nouveautés ne font pas de mal des fois ! Pour le coup c’est loupé.

    Il faut dire que cibler une seule partie de clientèle n’est pas une excellente stratégie ! Il vaut mieux cibler un public plus large, surtout quand on lance une nouveauté !

    Pour le coup, le jeu du Sic Bo a surtout été pensé pour la clientèle chinoise et je pense que c’est une énorme erreur commerciale !

    La prochaine fois, il vaudrait mieux cibler une tranche d’âge plutôt qu’une population, enfin c’est mon avis !

  3. Introduire de nouveaux jeux dans les casinos pour y faire venir de nouveaux joueurs et intéresser les clients à de nouveaux jeux pour les fidéliser est une bonne idée, mais il faut savoir choisir le jeu qui peut captiver l’attention des clients.

    Si je comprends bien la stratégie des casinos qui ont choisi d’introduire le jeu du Sic Bo, leur cible était la communauté chinoise dont on trouve dans les rangs de grands joueurs comme on en trouve à Monaco et à Macao.

    Cette stratégie malheureusement n’a pas fonctionné…

    A mon avis, avant de se lancer dans un tel projet, les casinos qui ont proposé ce jeu devaient associer le public visé en menant une étude sociologique auprès de cette cible, ce qui aurait pu les rapprocher de la vérité.

  4. L’idée de proposer des jeux attractifs pour faire revenir la clientèle dans les casinos a emmené les responsables des jeux à envisager d’introduire le jeu du Sic Bo qui est un jeu purement chinois.

    Les réalités de Macao ne sont pas les mêmes que celles de Paris ! Ce jeu qui est beaucoup apprécié par les chinois, n’a eu aucun écho auprès de la clientèle française car ne faisant pas partie de notre culture.

    Certains chinois vivant en France n’ont jamais mis les pieds en chine ! Ils ne sont donc pas en phase avec leur culture, même s’ils ont des racines chinoises.

    La cible a été mal visée et le résultat a été sans appel…

    La clientèle n’a pas répondu présent aux tables du Sic Bo. La préférence est toujours restée aux machine à sous et au poker que les français connaissent mieux à mon avis !

  5. Déjà, les joueurs français ne sont pas des fans des jeux de dés comme le craps qui fait fureur auprès des américains.

    Alors lancer le jeu du Sic Bo pour la communauté asiatique n’est pas forcément une bonne stratégie, surtout auprès des jeunes nés en France qui préfèrent certainement des jeux plus classiques comme le poker.

    Je pense que le casino d’Enghien-Les-Bains et le casino Partouche de Forge-les-eaux se sont trompés avec ce nouveau jeu.

    Ces deux casinos ont fait une grosse erreur d’un point de vue marketing et devraient adopter comme la Grande-Bretagne le seul jeu qui réuni tous les asiatiques, le “Majong” qui est un jeu de dominos que j’adore.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quel est le résultat de cette opération ? Votre commentaire sera ensuite en attente d'approbation (sous 1h à 24 h). Patience donc !