Accueil » Actualités » Les pourboires dans les casinos vont aux croupiers ?

Les pourboires dans les casinos vont aux croupiers ?

Les pourboires dans les casinos vont aux croupiers ?

Si vous connaissez un tantinet soit peu l’univers des casinos, vous ne devez pas être sans savoir que le versement de pourboires est monnaie courante pour les joueurs. Toutefois, on sait rarement à qui reviennent les pourboires que vous offrez par exemple aux croupiers qui tiennent les tables de jeux.

Nous avons mené l’enquête au cœur de quelques casinos français et autant vous dire tout de suite qu’en versant des pourboires, vous financez davantage les établissements de jeux que vous ne contribuez à améliorer le quotidien des croupiers de casinos…

Dans l’univers des casinos en France, les pourboires sont un élément à prendre en compte surtout que vous pourrez difficilement y échapper en particulier si vous gagnez de l’argent. Et oui, à la manière d’une coutume, il a été défini que les gagnants aux tables de jeux devaient laisser un pourcentage de leurs gains aux croupiers qui leur a permis de jouer… et donc de gagner.

Au poker, c’est le plus souvent le rake qui est laissé aux croupiers, des sommes infimes si on raisonne sur une partie de poker mais qui peuvent prendre une grande ampleur lorsque l’on comprend que le nombre de parties de poker que fait jouer un croupier au cours d’un mois est très important.

Pas si sûr que lorsque vous donnerez un pourboire à un croupier, il en bénéficiera

Il faut souligner que si les pourboires sont entrés dans la culture des casinos français, c’est aussi parce que certains joueurs ont bien compris que les pourboires pouvaient permettre d’obtenir de petits services ou de petites aides pour optimiser leurs chances de gains.

Même si certains croupiers jugent que c’est alors leur inconscience qui agit pour eux dans ces cas-là, certains admettent que les pourboires qui leur sont offerts contribuent parfois à ce qu’ils aient un comportement encore plus attentif.

Ainsi, une personne habituée à laisser des pourboires sera davantage choyée et disposera en général de conditions optimales pour jouer à une table de jeux alors qu’un joueur trop avare sera parfois légèrement déstabilisé par le croupier, dans la limite du raisonnable toutefois, le croupier ayant tout de même un rôle de fidélisateur de la clientèle.

Les serveurs des casinos reçoivent aussi régulièrement des pourboires émanant des joueurs. Généralement, les joueurs qui laissent souvent une petite pièce attendent en retour que les serveurs les remarquent et leur fassent profiter de temps à autre d’une boisson gratuite. Vous l’avez compris, les pourboires font partie intégrante de la vie des casinos.

De ce fait, nous avons cherché à savoir à qui profitaient réellement les pourboires laissés aux croupiers et notre enquête nous apporte une réponse quelque peu inattendue. En effet, nous étions convaincus que les croupiers (et vous aussi certainement !) se partageaient entre eux les pourboires reçus et ce, à la fin du service.

Ainsi, les pourboires, selon nous, permettaient d’améliorer le quotidien des croupiers qui, rappelons-le, gagnent le SMIC en début de carrière, la rémunération augmentant ensuite au fil des promotions et avec l’ancienneté. Mais dans la réalité il n’en est rien car si les casinotiers laissent tous penser que les pourboires sont un supplément de revenus pour leur personnel, la vérité est toute autre.

Et oui ! Les pourboires servent carrément aux casinotiers à payer leurs salariés et les croupiers profitent d’une hausse de leurs revenus mensuels seulement si les pourboires offerts représentent un montant supérieur à la masse salariale totale des croupiers.

Pour faire simple, si un casinotier embauche 8 croupiers à 1000 € mensuels (le salaire ne représente pas une réalité du marché) et que les pourboires obtenus par les croupiers est de 8000 €, les croupiers se partagent à part égale les pourboires et ne touchent aucun salaire.

En revanche, si les pourboires sont de 6000 €, le casino paiera les 2000 € supplémentaires dus aux croupiers. Enfin, si les pourboires obtenus sont de 10 000 €, les croupiers auront en plus de leur salaire à se partager la moitié du surplus soit 1000 € à diviser par 8. Les 1000 € restants rempliront les caisses du casino.

Toutefois, ces pratiques ne sont pas à généraliser puisque tous les casinos n’agiraient pas ainsi même si ce serait, selon notre étude, la pratique la plus courante.

Cela prouve en tout cas que, sauf en cas de gain important, il ne faut avoir aucun scrupule à ne pas laisser de pourboire dans les casinos puisque ces derniers semblent davantage profiter aux actionnaires des grands casinotiers qu’aux salariés qui mériteraient pourtant bien souvent que la qualité de leur relation client et leur investissement soient récompensés par une petite hausse de revenus.

A noter : Avec la baisse majeure de fréquentation depuis 6 ans dans les casinos français, il est évident que le pouvoir d’achat des croupiers suivent cette tendance… malheureusement.

7 commentaires

  1. J’ai pour habitude de toujours laisser un pourboire aux croupiers, surtout quand je gagne un peu, c’est ma façon de me montrer généreux envers eux.

    Mais quand j’apprends que les pourboires qui leurs sont versés servent plutôt à financer les casinos, là je ne suis pas vraiment d’accord, cela me parait injuste pour ces employés qui n’ont pas de plus des salaires importants, d’être privé de ce complément de revenus…

    Alors on peut se poser la question de quel droit le casino se permet de “subtiliser” les pourboires des croupiers, et cela ne risque-t’il pas de créer un manque de bienveillance des croupiers envers les clients ?

    A mon avis, les casinos qui pratiquent ce genre de chose ne sont pas loyaux avec leurs employés.

    Dorénavant, avant de donner un pourboire à un croupier, je lui demanderais si c’est pour sa poche ou celle du casino !

  2. Tout d’abord, merci pour votre article qui m’a vraiment donné une réponse, à savoir à qui profite ces pourboires que j’ai souvent eu l’occasion de laisser aux croupiers moi aussi.

    Je suis vraiment déçu de voir que ceux-ci faisaient profiter plus l’établissement que les croupiers qui ont un travail assez compliqué et stressant à faire, et qui à mon avis ne doivent pas avoir un salaire important.

    Vu déjà tout l’argent que les casinotiers se font, il était pour moi évident que ces pourboires étaient partagés entre les croupiers…

    C’est lamentable de la part des casinotiers d’agir de la sorte, et je ne comprends pas pourquoi une loi ne soit pas appliquée pour que ces pourboires soient qu’au profit des croupiers, sachant que c’est un geste de générosité de la part des joueurs.

    Je pense que maintenant, je ne laisserai plus aucun pourboire aux croupiers. Je proposerai un “verre” en cadeau à la place !

    J’espère quand même qu’une prime en fin de mois leur est offert en plus de leur salaire, vu l’argent que les pourboires peuvent rapporter au casino concerné.

  3. Le pourboire comme le nom l’indique, ne fait pas partie du salaire même si c’est de l’argent. Les croupiers dont le travail est de rester avec les joueurs et les guider dans leurs jeux sont souvent remerciés quand quelqu’un a fait un gain.

    Utiliser tout ou une partie de cet argent pour les payer relève tout simplement de la méchanceté de la part du casinotier qui le fait. Je ne sais combien touche un croupier mais même s’il avait un salaire aussi élevé, ce qui lui appartient reste pour lui car c’est à lui qu’on donne le pourboire.

    Vu cette tendance des casinos de ne pas donner les pourboires à ceux à qui c’est destiné, autant ne pas laisser de pourboire dans les casinos !

  4. En clair, ces casinos qui ont cette pratique ne versent aucun salaire aux croupiers et c’est déplorable. Il faut dire que certains casinotiers sont sans scrupule.

    Un pourboire reste un pourboire et non un salaire. Utiliser le pourboire versé aux croupiers pour les rémunérer, c’est les gruger deux fois…

    Ils reçoivent ces pourboires de la part des joueurs pour service rendu, c’est leur argent.

    Donc pas question d’utiliser leur argent pour les payer. Il faut le dire, dans le milieu des casinos en dur, certaines personnes sont sentiments.

    Le salaire versé aux croupiers ne représente rien à côté des profits que se font les casinos. Leur prendre ce qui leur revient de droit est pour ma part inhumain.

  5. On en apprend tous les jours !

    D’abord, je ne pensais pas qu’un croupier débutant gagnait que le smic, je voyais plutôt le salaire d’un croupier un peu plus élevé, même en début de carrière.

    Eh oui, les croupiers bossent tout de même les nuits et les week-ends !

    Ensuite, là ou je suis choqué, c’est pour les pourboires… J’étais convaincu que les croupiers se partageaient à la fin du mois entre eux le pactole des joueurs généreux et que c’était un gros avantage du métier.

    Vraiment, les casinotiers se font déjà beaucoup d’argent, alors c’est quand même un peu honteux…

    Messieurs les casinotiers, laissez aux croupiers leurs pourboires, c’est scandaleux cette histoire.

  6. Alors comme ça, les pourboires servent à payer les salaires misérables des croupiers ? je suis outré !

    Moi qui pensait que les croupiers se partageaient les pourboires entre eux, je trouve que c’est une pratique inacceptable de la part de certains casinos car dans cette histoire, les joueurs mais aussi les croupiers sont dupés ! Je suis certain qu’aucun joueur n’est au courant de cette pratique…

    Il serait intéressant de savoir quels groupes de casinotiers pratiquent cette méthode de répartition des pourboires.

    Comme je l’ai déjà dit dans mes posts, je ne joue qu’aux machines à sous et les seuls pourboires que je laisse vont aux barmans, au moins je sais qu’ils n’iront pas dans la poche des actionnaires des casinos ! C’est proprement scandaleux ce genre de pratique.

  7. Comme tout le monde ou presque, je pensais bêtement que les pourboires alimentaient un “pot” que les croupiers se partageaient par la suite, comme dans la restauration en fait.

    Je suis assez surpris de lire que les pourboires servent finalement à payer les salaires ; et que sur la totalité des pourboires offerts par les clients, s’il y a un surplus par rapport aux coûts salariaux, c’est ce même surplus qui (re)devient pourboire… !

    C’est une enquête intéressante, mais le problème, c’est qu’il est impossible de savoir si cette manière de faire est vraiment généralisée à tous les casinos. Si les clients des casinos avaient connaissance de ces pratiques, je ne suis pas sûr qu’ils “tipperaient” autant…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quel est le résultat de cette opération ? Votre commentaire sera ensuite en attente d'approbation (sous 1h à 24 h). Patience donc !