Casino d’Aix en Provence, encore un braquage au Pasino

Casino d’Aix-en-Provence: 3 braquages depuis 2010

Dans la nuit du vendredi 12 au samedi 13 février 2016, à Aix en Provence, a eu lieu un nouveau braquage du Pasino. L’établissement de jeux détenu par le Groupe Partouche a ainsi été pour la troisième fois depuis 2010, la cible de bandits désireux d’empocher le butin.

En effet, un premier braquage du Pasino avait eu lieu dans la nuit du 17 au 18 avril 2011. 100 000€ avaient alors été dérobés par une équipe de malfaiteurs lourdement armée.

Quelques semaines plus tard, dans la nuit du 25 au 26 juin 2011, cinq braqueurs cagoulés faisaient irruption dans le Casino d’Aix-en-Provence munis de kalachnikovs et dérobaient un précieux butin dont le montant n’a pas été communiqué. (Voir tous les braquages des casinos français ?)

Il aura donc fallu attendre près de 5 ans pour qu’un nouveau braquage du Pasino soit organisé. Comme lors des précédents évènements, c’est au beau milieu de la nuit que trois individus ont débarqué dans l’établissement si on en croit les informations communiquées par le substitut du Procureur de la République des Bouches du Rhône.

Déroulement du braquage du Casino d’Aix-en-Provence le 13 février 2016

Il était environ 01h55 quand les malfaiteurs ont mis à exécution leur plan pour le braquage du Pasino. Entrant par la porte principale de l’établissement armés de kalachnikovs et d’armes de poing et vêtus de combinaisons blanches, les braqueurs ont d’abord tiré en l’air pour intimider les clients encore nombreux.

Craignant un attentat terroriste, la clientèle du Casino d’Aix en Provence a paniqué en écoutant les coups de feu tirés par les assaillants. Des témoins de la scène se rappellent ainsi avoir vu de nombreux clients se réfugier sous les tables mais aussi, dans les bureaux administratifs de l’établissement afin de se cacher.

Pendant ce temps, le braquage du Pasino était réalisé à vitesse grand V puisque les malfaiteurs se rendaient dans la salle de jeux et dérobaient environ 4000€ d’argent liquide, et des jetons avant de quitter les lieux à 1h58.

Une voiture, une Audi A6, et un chauffeur les attendaient à l’extérieur pour prendre la fuite le plus rapidement possible. Pour l’heure, les responsables du braquage du Pasino n’ont pas été retrouvés contrairement au véhicule ayant servi à leur fuite puisque ce dernier a été retrouvé incendié dans le 15ème arrondissement de Marseille.

Une chose est certaine, les braqueurs n’étaient pas des amateurs et avaient habilement préparé leur coup. Preuve en est, ils avaient connaissance de la présence d’un dispositif anti hold-up dans plusieurs des casinos gérés par le groupe Partouche, et avaient donc pris soin de s’équiper de combinaisons blanches.

Ces dernières avaient vocation à les protéger contre l’encre indélébile libéré par un dispositif anti-braquage. Le groupe Partouche souhaite que le braquage du Casino d’Aix-en-Provence fasse bouger les choses.

Par la voix de Fabrice Paire, Président du Directoire du Groupe Partouche, le casinotier a réagi au braquage du Pasino en mettant en avant la satisfaction que « tout ait été mis en œuvre pour assurer la sécurité des clients », même s’il a déploré que son établissement d’Aix-en-Provence soit une nouvelle fois la cible de professionnels de braquages.

Il a également profité de son intervention pour rappeler qu’il n’y avait plus d’argent dans les casinos français et a confirmé que le butin du braquage du Pasino d’Aix en Provence n’était que de quelques milliers d’euros (entre 3 et 4000 €) et de jetons inutilisables.

Si le Pasino a réouvert ses portes aux clients 8h seulement après le braquage avec des équipes de sécurité renforcées autour de l’établissement de jeux, le groupe Partouche a demandé que soit étudiée la question du port d’armes pour les agents de sécurité.

En effet, sans cette évolution réglementaire, il est peu probable que les braquages des casinos en France voient leur nombre reculer. Quoique, il faut le reconnaitre, la fréquence a nettement baissé depuis 2014.

4 commentaires

  1. Tout lieux où il y a de l’argent peut devenir une proie pour des personnes mal attentionnées.

    Je pensais que les braquages de casinos étaient révolus…

    Je pensais que ce n’était plus possible de braquer un casino de nos jours. Encore une fausse idée…

    Mais cependant, il est vrai qu’il y a moins d’argent liquide de nos jours, donc je ne pense pas que se soit utile d’armer les agents de sécurité à mon avis.

  2. J’adore le Pasino d’Aix-en-Provence ! Et leur restaurant gastronomique ? Un conseil allez-y, vous allez vous régaler !

    Ce complexe est énorme, alors je ne suis pas surpris qu’un tel casino ai subit un braquage ( deux d’ailleurs même… ).

    Il y a tellement de passage, ça suscite de suite l’intérêt des “braqueurs”.

    Maintenant je ne comprends pas qu’en ayant subit un premier braquage, la sécurité n’ait pas été renforcée ! A croire que ça ne dérange personne !

    Dans ce genre d”établissements, il faut savoir prendre des mesures et pas à la légère !

    J’ose espérer que depuis tout a été mis en oeuvre, il en va quand même de la sécurité du personnel et des joueurs !

  3. Les malfaiteurs ont trouvé un endroit plus facile à braquer qu’une banque…

    Il est vrai que des millions d’euros circulent dans une salle de casino, donc ça ne peut que donner de mauvaises idées à ces escrocs attirés par l’argent “facile”.

    Les casinos en ville devraient mettre une priorité sur la sécurité de leurs établissements pour le bien-être de leurs “clients joueurs”, et pour leurs caisses qui sont bien remplies généralement.

    Par contre, je pense que les malfaiteurs du braquage du Casino d’Aix-en-Provence ont dû avoir des informations secrètes pour décider de s’y rendre et cela, à mon avis, vient la plupart du temps de certains employés du casino.

    Il doit vraiment y avoir des contrôles réguliers concernant le personnel.

    Voilà encore une bonne raison de préférer rester chez soi, en toute sécurité pour s’amuser sur des casinos en ligne. Enfin, moi je pratique de cette manière 🙂

  4. Les casinos sont des endroits où circule de l’argent frais et donc des cibles pour les braqueurs qui sont certains qu’en y allant pour commettre leurs forfaits, ils n’en sortiront pas bredouilles.

    La sécurité dans les casinos doit être renforcée avec des moyens adéquats pouvant permettre aux agents de sécurité de faire face à ces bandits toujours bien armés.

    On ne le dira jamais assez, l’argent n’aime pas le bruit…

    Si les casinotiers ne font rien allant dans le sens du renforcement de la sécurité pour rassurer la clientèle, celle-ci risque de prendre ses distances des casinos pour raison d’insécurité.

    Les bandits toujours à la recherche du gain qu’ils croient être facile en risquant leurs vies, ne sont pas à la fin de leur agissements et reviendront certainement une autre fois. Chose qui n’est pas souhaitable…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quel est le résultat de cette opération ? Votre commentaire sera ensuite en attente d'approbation (sous 1h à 24 h). Patience donc !